Recherche

ensemble A

 

  agendaparoisse 

Du 15 au 21 janvier 2018

Nos Joies et nos Peines

     Sont partis vers le Père : Monsieur Jean-Marie PUMO,

     Monsieur Michel DOGLIO, Monsieur Bernard DEMICHELIS,

     Madame Marie-Thérèse DEMAISON, Monsieur Xavier PROUTEAU (Vence), Madame Odette CAZARRO (La Gaude).   

          Sera baptisé dimanche 21 janvier à 9h30 à Tourrettes/Loup : Gabriel ROUX.   

 

_________________                   

-Communauté de Gattières

Mardi 16 janvier : Visite aux résidents, assemblée de prière à la Maison de Retraite ‘La Maison Bleue’ à 14h.

- Communauté de Vence

Mardi 16 janvier : Réunion bilan statuaire de l’été 2017 à 10h30 à la Cité Paroissiale.

Jeudi  18 janvier :« Adoration Eucharistique » à 17h à la Cathédrale,

(possibilité de recevoir le Sacrement du Pardon de Dieu pendant l’adoration) suivie de la « Messe » à 18h.    [ pas de messe à la Cathédrale à 9h ].

 

Informations Paroissiales

Lundi 15 janvier : Préparation liturgique pour toute la Paroisse « Carême » à 18h30 à la Cité Paroissiale.

Mardi 16 janvier : Doyenné des prêtres à Vence, Messe à 9h à la Cathédrale

suivie d’une rencontre à la salle Mgr Verdet.

Mardi 16 janvier : Rencontre des équipes Accueil du doyenné sur le thème de l’Écoute à 14 heures  en l'église de la Sainte Famille de Cagnes sur Mer. Rencontre animée par le Docteur Hervé Corti, médecin chrétien, psychiatre".

Mardi 16 janvier : Rencontre pour les animateurs catéchèse primaire de toute la paroisse à 19h chez Françoise Lemaire.

Mardi 16 janvier : Rencontre Catéchuménat à  20h à la Cité Paroissiale.

Du 18 au 25 janvier : semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens

Samedi 20 janvier – Célébration à 18h30 à la Cathédrale de Vence

"suivie du Pot de l'amitié".

 

ciné diner 17 

----------

Des vœux pour ce début d’année 2018.

Nous reprenons pour la faire notre  une chronique de DENIS MOREAU dans « La Vie » du 4 janvier (Enseignant à l’université de Nantes). Il fait référence à des vœux du philosophe  F NIETZSCHE de janvier 1882. Comme quoi on peut tirer du bon de beaucoup de choses même de nos adversaires les plus durs.

«Aimer ce qui est », trouver la beauté en ce que les choses ont de nécessaire, quelle que soit la circonstance, « être capable de dire oui ›› : voilà un programme difficile à mettre en œuvre, mais qui, d`un point de vue chrétien, s’apparente à l’acquiescement exprimé par le « Que ta volonté soit faite ›› (et même, ici, « Que ta volonté soit fête ! ») du Notre Père.

Sans doute ce programme ne sera-t-il pas toujours réalisable.

En 2018, < …. >  ne pourrions-nous pas, faire l’effort d'exaucer autant que possible les vœux de Nietzsche, c’est-à-dire tâcher de contempler le beau plutôt que de ruminer le laid, et travailler à réformer tout ce qu'il y a de grincheux, de grognon, de passif, de résigné, dans le regard que nous portons sur nous-mêmes, les autres et le monde ?

En 2018, appliquons la sage maxime de Spinoza, qui fut un des grands inspirateurs de Nietzsche :

« Toujours prêter attention à ce qu'il y a de bon dans chaque chose, afin qu'ainsi nous soyons toujours déterminés par un sentiment de joie ›› (Éthique, V, 10).

Et si, par exemple, en 2018, lorsque nous parlerons de l’école, nous cessions de seriner que « le niveau baisse ›› - ne serait-ce que parce que s’il baissait depuis aussi longtemps et autant qu’on le dit, le niveau aurait atteint le néant - pour identifier et encourager ce qu'il y a de beau, de prometteur, dans les jeunes qui nous entourent et sont  l’espérance du monde ?

En 2018, arrêtons de ne prêter l’oreille qu'aux discours catastrophistes, de ceux que Nancy Huston appelle les «professeurs de désespoir ››, les pisse-froid, les faces de carême, les pères-la-défaite, les peine-à-jouir, les prophètes de malheur, les spécialistes en déploration, les déclinologues et les éditorialistes anxiogènes qui prospèrent sur l'exaltation facile de nos passions tristes et inclinations moroses en insistant sur ce qui est déplaisant et fait peur. « Ne pas entrer en guerre contre la laideur. Ne pas accuser, ne pas même accuser les accusateurs » :

en 2018, ne perdons pas notre temps et ne gaspillons pas notre énergie à réfuter ces gens-là. En 2018, nous aurons mieux à faire : vivre, construire, admirer, aimer, et, autant que possible, être joyeux. Alors oui, chrétiens ou non, en 2018 et même si ce n'est pas toujours facile,  « Apprenons à dire OUI à ce qui est beau …. »

ensemble B

 agendaparoisse

                

du 22 au 28 janvier 2018

 

  

Nos  Peines

     

Sont partis vers le Père :

    -Madame Renée HILAIRE, Monsieur Pierre BAYART (Vence), Madame Liliane MARCELIN (Tourrettes/Loup).   

    

            

_______                   

Communauté de St Jeannet

 

"Dernier Vendredi du mois" 26 Janvier : Adoration Eucharistique à 18h suivie de la messe à 18h30.

 

Communauté de Vence

Lundi 22 janvier : Préparation Messe en février à 17h à la Cité Paroissiale.

Jeudi  25 janvier :« Adoration Eucharistique » à 17h à la Cathédrale,

(possibilité de recevoir le Sacrement du Pardon de Dieu pendant l’adoration) suivie de la « Messe » à 18h.    [ pas de messe à la Cathédrale à 9h ].

Vendredi 26 janvier : Ciné-dîner- film à 19h au Casino  de Vence suivi du dîner et de la discussion sur le film à 21h à la Salle Sœur Emmanuelle (voir feuillet Ensemble).

 

Information Diocèsaine

 

On nous communique : ¤ Du 26 au 28 janvier

- 65ème Journée Mondiale des lépreux

Nous nous apprêtons à célébrer la 65ème Journée Mondiale des Lépreux les 26, 27 et 28 janvier prochains, fidèles au grand rendez-vous d’amour et de prière créé par Raoul Follereau en 1954 et encouragé par le pape François.

 

 

Information Paroissiale

  

  

ciné

_________________________

A l’occasion de la journée mondiale des migrants

le pape François a lancé un nouvel appel à l’hospitalité.

 

« Tout immigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus-Christ, qui s’identifie à l’étranger de toute époque accueilli ou rejeté, a déclaré le pape lors d’une messe solennelle célébrée dans la basilique Saint-Pierre de Rome. Il n’est pas facile d’entrer dans la culture des autres, de se mettre à la place de personnes si différentes de nous, de comprendre leurs pensées et leurs expériences. »

« Ce n’est pas un péché d’avoir des doutes et des craintes. Le péché, c’est de laisser ces peurs déterminer nos réponses, conditionner nos choix, compromettre le respect et la générosité, alimenter la haine et le refus », a affirmé le pontife de 81 ans.

Pour Jorge Bergoglio, lui-même issu d’une famille d’émigrés italiens venus en Argentine, « nous renonçons souvent à rencontrer l’autre et nous élevons des barrières pour nous défendre ». « Les communautés locales ont parfois peur que les nouveaux arrivés perturbent l’ordre établi, “volent” quelque chose de ce que l’on a construit péniblement », a-t-il relevé.

(Extrait d’un article du journal Le monde du 15 janvier)

Pour la solennité de l’Assomption de la très sainte Vierge Marie  au ciel. 

Le Pape  disait. «  La Mère de Dieu a fait elle-même l’expérience de la dureté de l’exil. Elle a suivi avec amour l’itinéraire de son Fils jusqu’au Calvaire et maintenant elle partage éternellement sa gloire. Confions à sa maternelle intercession les espérances de tous les migrants et réfugiés du monde et les aspirations des communautés qui les accueillent, afin que, selon le plus grand commandement de Dieu, nous apprenions tous à aimer l’autre, l’étranger, comme nous-mêmes. »